29 Mar
Centrafrique: le chaos prévisible | La Presse
Par Judith Lachappelle
Hier, c’était toujours le chaos à Bangui. Selon l’Agence France-Presse (AFP), les habitants étaient terrés chez eux et les vivres commençaient à manquer. «Il y a un nombre important de blessés et de morts», a déclaré à l’AFP un représentant de la Croix-Rouge.
Ces scènes de pillage ont été dénoncées hier, notamment par Paris et Washington, qui ont réclamé des explications à la coalition armée Séléka et à son chef, Michel Djotodia.
«La responsabilité du retour au bon ordre et à la sécurité repose sur les épaules de Djotodia», explique Thierry Vircoulon, de l’International Crisis Group, joint hier à Nairobi, au Kenya. «Ça sera un vrai test de crédibilité pour lui de rétablir la sécurité dans Bangui. Ça sera aussi un test de la cohésion de la Séléka.»
ARTICLE COMPLET (La Presse)
Photo: DFID/Flickr

Centrafrique: le chaos prévisible | La Presse

Par Judith Lachappelle

Hier, c’était toujours le chaos à Bangui. Selon l’Agence France-Presse (AFP), les habitants étaient terrés chez eux et les vivres commençaient à manquer. «Il y a un nombre important de blessés et de morts», a déclaré à l’AFP un représentant de la Croix-Rouge.

Ces scènes de pillage ont été dénoncées hier, notamment par Paris et Washington, qui ont réclamé des explications à la coalition armée Séléka et à son chef, Michel Djotodia.

«La responsabilité du retour au bon ordre et à la sécurité repose sur les épaules de Djotodia», explique Thierry Vircoulon, de l’International Crisis Group, joint hier à Nairobi, au Kenya. «Ça sera un vrai test de crédibilité pour lui de rétablir la sécurité dans Bangui. Ça sera aussi un test de la cohésion de la Séléka.»

ARTICLE COMPLET (La Presse)

Photo: DFID/Flickr

Notes

  1. crisisgroup posted this